Organigramme « Wauquiez » #LesRepublicains

Juste un petit mot sur le nouvel organigramme pondu par Laurent Wauquiez intitulé (si, si…) « La Nouvelle Equipe » 🙂

En fait cet organigramme n’a pas grand chose de nouveau

Une mise à jour de l’ancien qui n’avait pas été effectuée (équipes numériques surchargées ou occupées à autre chose) depuis le 16/03/2016 : Par exemple la nomination de MJ Zimmermann comme Déléguée générale « à l’égalité entre les femmes et les hommes » (29/03) ou Louis Négre et Jean Spiri comme Secrétaires nationaux (respectivement à  « Environnement /Transports » et à « Affaires Sociales / Prévention santé de la jeunesse ») le 29/04…. Oui je sais faut suivre et c’est pas facile…

Quelques changements de postes, par exemple Marianne Dubois qui passe du SN « Affaires Sociales /Ainés et emploi des seniors » à « Défense / Lien Armée-Nation » ???.

 Une ou deux subtiles variations de titre et 4 nouveaux dans des postes crées pour l’occasion

Matthieu Annereau (soutien BLM) devient le 2eme SN « Affaires Sociales / Handicap » où il rejoint Sophie Gaugain déjà en place.

Coumba Dioukhane (soutien NS) maire adjointe d’Evreux nommée -à priori par Nicolas Sarkozy juste avant son départ- SN « Affaires Etrangères / Développement

Pierre Blanchet cadre HSBC à Londres  SN « Economie / Financement économie »

Yannick Neuder, Vice-Président de la Région RA SN « Education / Recherche et innovation »  

Bref pas grand chose de bien significatif (il me semble) sauf que nous n’avons plus de Vice-Président Délégué qui est un des rares postes statutaires mais je choix d’interpréter le départ de NS en appliquant l’article 25 au lieu du 39.2 nous a mis dans cette situation (cf mon article précédent).

Notre Président par intérim ayant aussi nommé B. Poletti et A. Genevard comme Porte-Paroles nous en avons maintenant 7, on va pouvoir donner de la voix… mais du coup ces deux personnes se retrouvent à cumuler (Ah le cumul !!!) deux postes portant ainsi à 4 le nombre de titulaires de postes multiples

Annie Genevard, Déléguée générale à l’Education et Porte-Parole du mouvement

Yannick Moreau, Secrétaire national « Chasse Mer et Pêche » et SN « Fédérations »

Berengère Poletti, Secrétaire générale adjointe « Fédérations Prof. » et Porte-parole

Jean Rottner, Secrétaire général du Comité des Maires, et Secrétaire national aux élus locaux.

Y’en a qui suivent ?….  🙂 

lr-org-sept2016

 

 

Publicités

Primaire: Démission d’un membre de la Direction

Je vais encore passer pour un pinailleur, mais après tout si nous avons des statuts (approuvés par notre Congrès, c’est à dire l’ensemble des adhérents) c’est bien pour s’y tenir il me semble.

Nicolas Sarkozy vient de quitter la présidence du parti pour se présenter à la Primaire et ce conformément aux statuts (art.39.2) et il nous en informe par un email et aussi une publication sur le site du Mouvement (ici). Sa déclaration est on ne peut plus claire sur le motif de cette démission :

« Au moment où j’ai annoncé ma candidature aux primaires de la droite et du centre, je dois quitter la présidence de notre mouvement. »

Il fait explicitement référence à l’article 39

« Tout membre de la direction du Mouvement ayant l’intention d’être candidat à la primaire en vue de la désignation du candidat à la présidence de la République est tenu de démissionner de ses fonctions dès réception de sa déclaration de candidature dans les conditions fixées par la Charte de la primaire et au plus tard quinze jours avant la date fixée pour le dépôt des déclarations de candidature »

Cet article 39 est très intéressant puisqu’il précise (pour ceux qui auraient quelque doute) que

  • la Direction du Mouvement ce sont 3 personnes (« Dans le cas où les trois membres de la direction du Mouvement sont candidats ») c’est à dire le Président, le Vice-Président délégué, et le Secrétaire Général.
  • La composition de la nouvelle direction est inchangée quelle que soit la fonction du dirigeant qui se présente à la Primaire (« Dans ce cas, la direction du Mouvement est assurée, jusqu’à la primaire, par les autres membres de la direction du Mouvement« )  
  • Il n’est prévu aucune nomination, re-nomination de qui que ce soit par le dirigeant sortant.
  • Ces mesures sont transitoires puisqu’à l’issue de la Primaire le candidat (si LR) qui l’aura emporté « propose au BP les conditions dans lesquelles la Direction du Mouvement est assurée« . Les termes sont assez flous, mais le sens est clair c’est le vainqueur qui proposera (pas le parti, pas le BP, pas l’ancien président en tant que tel)…

Pour compléter ces informations je me dois de rajouter que pour toutes les autres raisons pour lesquelles le président viendrait à ne pouvoir assurer ses fonctions il est prévu (art. 25) « En cas d’empêchement, le Président du Mouvementest remplacé par le Vice-président délégué ; il en est de même en cas de vacance de la présidence du Mouvement jusqu’à l’élection d’un nouveau Président« . Il me parait évident que cet article ne s’applique pas à la situation actuelle puisque justement l’article 39 s’y substitue dans les cadre spécifique de la Primaire. J’ajoute que même dans ce cas je ne lis pas que le Président puisse nommer ou confirmer qui que ce soit….

Je tiens donc pour nulle et non avenue la nomination de Laurent Wauquiez à la Présidence du Parti.

Bonne journée à tous, vos commentaires sont les bienvenus….

art39

art25

 

Et un panaché, un ! #LesRepublicains #Primaire

vote-elec

Nous aurons donc un vote « panaché » papier/électronique pour la Primaire. c’est -il me semble- une décision en demi-teinte pour le BP de mardi soir…

D’un côté la ligne « dure » du Parti a plié et accepté que pour les Français de l’étranger on puisse recourir au vote « par Internet » et les modalités du vote ont bien été évacuées de la Charte (comme je le suggérais dans mon précédent billet) ce qui est tout de même la meilleure solution pour « isoler » problème.

D’un autre côté rien n’est réglé et la Commission Nationale d’Organisation (présidée par Thierry Solère) doit rendre une liste définitive des Bureaux de votes avant le 15 juillet (dans 8 semaines), liste qui sera validée par la HAP. (cf avis publié de la HAP ici)

On peut espérer que cette étape se déroule sans tension, c’est à dire sans que personne n’aille discuter sur la faisabilité, ou pas, de l’établissement d’un bureau de vote dans une circonscription donnée, mais on ne sait jamais…

Aucun détail n’est par contre fourni sur le vote électronique, son coût, sa fiabilité… le contrôle de l’identité des votants et de l’unicité du vote…

Le parti a l’expérience de l’organisation d’un vote électronique mais chaque adhérent ayant un numéro unique il est assez facile de s’assurer de la sincérité des votes….

Beaucoup de travail encore à 6 mois pile du scrutin…

 

Dessin de Valentine Lilien (Tine).

Deux Chartes, Un mystère ?

La Charte de la Primaire est un document Les Républicains qui est annexé aux statuts (art.39.1 des Statuts) il tient sa légitimité d’une adoption par le Bureau Politique du 07 avril 2015 et confirmé par le vote du Congrès les 28 et 29 mai 2015.

statuts-art39

Ce document ne peut être révisé que par les organes délibérants des partis concourant à la Primaire statuant à la majorité absolue des suffrages et après avis conforme de la Haute Autorité (art. 14 de la Charte de la Primaire). C’est donc un document fondamental très sérieusement encadré.

charte-art14

Sauf décision du Bureau Politique qui m’aurait échappé (et avec lui l’avis conforme de la HAP qui doit être émis avant le vote) le document issu du Congrès de Mai et figurant sur le site Les Républicains (ici) fait foi.

Pourtant on trouve sur le site (indépendant) de la Primaire (ici) une autre version de la Charte de la Primaire (ici)  qui est non-conforme à la version Les Républicains sur au moins deux points non négligeables. L’un est consécutif à la demande de NKM (les parrains des candidats devront déclarer souscrire aux valeurs républicaines de la Droite et du Centre) et à été approuvée en BP le 29/03 (ici), l’autre correspond justement au vote par internet des Français de l’étranger…

Alors la vraie c’est la charte de la primaire (LR) ou la charte de la primaire (HAP).

J’aimerais bien que Thierry Solère nous donne son avis 🙂

2chartes

Du rififi au BP #LesRepublicains ?

rififi

Cela fait un moment que je dis que les candidats à la Primaire sont tous convaincus qu’ils peuvent mener leur barque en dehors du Parti parce que de toute façon le vainqueur de la primaire aura toutes les cartes en main pour décider comme bon lui semble car il sera de fait le nouveau patron du parti….

Je crois que c’est une erreur et ceci pour au moins deux raisons.

– La première c’est que jusqu’à la fin novembre c’est le parti, son Président et le Bureau Politique, qui sont maîtres à bord

-La seconde c’est que le parti est une formidable arme militante bien rodée, présente partout sur le territoire national.

Ce qui se passe aujourd’hui est un exemple de ce que j’avance…  Un vote (43 voix pour / 4 voix contre) du BP vient d’entériner le vote papier (et pas électronique, c’est à dire via l’Internet) pour les Français de l’Etranger. Aussitôt -et fort logiquement- des voix s’élèvent pour critiquer ce choix qui semblait acquis depuis un moment déjà, et certains cherchent un recours auprès de la Haute autorité de la primaire.

Que disent les textes ?

Le document de base la « charte de la primaire » ne mentionne pas un vote électronique il est même très clair sur le sujet, dans son article 6.1 il dit : « Le scrutin, organisé au moyen de bulletins papier, se déroule, en métropole, dans les territoires d’outre-mer et à l’étranger, dans des bureaux de vote dont la liste est arrêtée par la Haute Autorité »

Certes un autre document publié par la HAP il y a seulement 10 jours (22/04/2016) le Guide Électoral de la Primaire » parle bien dans son article 1.2 de « vote electronique sur un site Internet dédié » mais il semble le conditionner à un vote du Bureau Politique :

«Pour les Français établis hors de France, le scrutin est organisé par voie électronique sur un site Internet dédié ouvert pendant une période de vingt-quatre heures du samedi 19 novembre 2016, 19 heures (heure de métropole) au dimanche 20 novembre 2016, 19 heures (heure de métropole). (en attente du vote d’approbation du Bureau Politique de « Les Républicains»)

Ce sera donc à la HAP de trancher. N’étant pas juriste je me garderai bien de préjuger de sa décision…  

Il y aurait bien une autre possibilité de contester la décision du BP (cf. Art. 24.4 des Statuts) et de le faire revoter dans les 3 jours, mais sans la certitude de changer le résultat du vote est-ce bien nécessaire ? 

Le Président du CN #LesRepublicains

Luc Chatel a été élu Président du Conseil National (communiqé LR ici) en battant Michele Alliot-Marie par 532 voix contre 430 (980 votants). Il a promis de créer un Bureau du Conseil National d’environ 30 ou 40 personnes. En soi c’est plutôt une bonne chose, il y a juste un petit hic… Si le Conseil National est bien défini dans les Statuts (Art. 23) je ne vois nulle part mention d’un Président du CN. Aucune mention non plus dans le Règlement Intérieur, et donc rien sur son élection non plus. Ceci dit une élection par l’ensemble des CN est assez logique et incontestablement démocratique. 

Les Statuts ont été réécrits juste avant le Congrès Fondateur du 30 mai 2015, peut-être faudrait-il penser à les amender en conséquence si on veut que ce Président ait une existence réelle. Il ne s’agit pas pour moi d’une obsession pour les textes, mais je me demande quelle est le pouvoir réel d’une fonction qui n’est pas définie dans les Statuts… Si vous avez une réponse j’aimerais l’entendre.  

A suivre donc..

mam-lc

 

#LesRepublicains en route pour la Présidentielle

Pour la première fois depuis que NS est devenu président de l’UMP (nov. 2014) je vois apparaître une structure du parti qui fait sens et beaucoup plus conforme à ce que prévoient les Statuts que tout ce qu’on a vu jusqu’à aujourd’hui.

La structure actuelle (non achevée puisque le dernier communiqué officiel mentionne -fort logiquement- des nominations à venir prochainement) a son origine au départ de NKM puisqu’il fallait bien remplacer la VPD.

Le 15/12 le « haut » de l’organigramme est connu (Psdt, VPF, SG, ainsi qu’un VP non prévu dans les statuts) org1

Le 18/12 confirmation du Trésorier (et Psdt de la CNI) org2

Le 06/01/2016 nomination de 4 Porte-Paroles (postes non statutaires) org3

Le 08/01 nomination de 5 SG adjoints, 6 Conseillers Politiques (non statutaires) ainsi que du 1er VP de la CNI et de la Présidente de le Commission des Recours. org4

Le 18/01/2016 nomination de 8 Délégués généraux (poste non statutaire mais on verra bientôt le sens de ces nominations) et un CP supplémentaire ce qui porte leur total à 7. org5

Le 12/02/2016 voit la nomination de 2 Délégués généraux supplémentaires et 86 Secrétaires Nationaux. Il y a certainement plethore de cadres mais la nomination de tous ces SN est somme toute assez logique puisque les titres divers et variés utilisés jusqu’alors ont (presque) tous disparu. Je rappelle qu’au fil des mois nous avons eu des SN, SN Fonctionnels, SN Thématiques, des Délégués, Délégués généraux, nationaux, nationaux fonctionnels, et que globalement le nombre de cadres est toujours aux alentours de 130.

Au delà du nombre on voit aujourd’hui se dégager une logique claire qui correspond bien aux déclarations de Nicolas Sarkozy lors du Conseil National de ce weekend : La mise en place d’un programme, un ensemble de thèmes (rattachés chacun à un délégué général) déclinés en sujets chacun attribués à un SN conformément à ce que prévoient les statuts (voir mon billet sur la COMEX ici). Ces thèmes sont explicités dans le communiqué de nomination des DG/SN…  Affaires Etrangères / Territoire et logement / Affaires sociales / Education / Défense / Famille & Société / Economie / Environnement / Culture / Numérique. On voit aussi un thème Vie du Mouvement qui a pour but de dynamiser le parti et le mettre en ordre de marche en vue des Primaires et de la Présidentielle qui suivra. 

Je reviendrai dans d’autres billets pour une analyse plus fine de ces nominations, et des thèmes de réflexion. Il faudra attendre la fin des nominations (dans les jours qui viennent j’en suis certain) et la diffusion du texte que Nicolas Sarkozy a dit qu’il allait envoyer aux fédérations pour discussion….