Organigramme « Wauquiez » #LesRepublicains

Juste un petit mot sur le nouvel organigramme pondu par Laurent Wauquiez intitulé (si, si…) « La Nouvelle Equipe » 🙂

En fait cet organigramme n’a pas grand chose de nouveau

Une mise à jour de l’ancien qui n’avait pas été effectuée (équipes numériques surchargées ou occupées à autre chose) depuis le 16/03/2016 : Par exemple la nomination de MJ Zimmermann comme Déléguée générale « à l’égalité entre les femmes et les hommes » (29/03) ou Louis Négre et Jean Spiri comme Secrétaires nationaux (respectivement à  « Environnement /Transports » et à « Affaires Sociales / Prévention santé de la jeunesse ») le 29/04…. Oui je sais faut suivre et c’est pas facile…

Quelques changements de postes, par exemple Marianne Dubois qui passe du SN « Affaires Sociales /Ainés et emploi des seniors » à « Défense / Lien Armée-Nation » ???.

 Une ou deux subtiles variations de titre et 4 nouveaux dans des postes crées pour l’occasion

Matthieu Annereau (soutien BLM) devient le 2eme SN « Affaires Sociales / Handicap » où il rejoint Sophie Gaugain déjà en place.

Coumba Dioukhane (soutien NS) maire adjointe d’Evreux nommée -à priori par Nicolas Sarkozy juste avant son départ- SN « Affaires Etrangères / Développement

Pierre Blanchet cadre HSBC à Londres  SN « Economie / Financement économie »

Yannick Neuder, Vice-Président de la Région RA SN « Education / Recherche et innovation »  

Bref pas grand chose de bien significatif (il me semble) sauf que nous n’avons plus de Vice-Président Délégué qui est un des rares postes statutaires mais je choix d’interpréter le départ de NS en appliquant l’article 25 au lieu du 39.2 nous a mis dans cette situation (cf mon article précédent).

Notre Président par intérim ayant aussi nommé B. Poletti et A. Genevard comme Porte-Paroles nous en avons maintenant 7, on va pouvoir donner de la voix… mais du coup ces deux personnes se retrouvent à cumuler (Ah le cumul !!!) deux postes portant ainsi à 4 le nombre de titulaires de postes multiples

Annie Genevard, Déléguée générale à l’Education et Porte-Parole du mouvement

Yannick Moreau, Secrétaire national « Chasse Mer et Pêche » et SN « Fédérations »

Berengère Poletti, Secrétaire générale adjointe « Fédérations Prof. » et Porte-parole

Jean Rottner, Secrétaire général du Comité des Maires, et Secrétaire national aux élus locaux.

Y’en a qui suivent ?….  🙂 

lr-org-sept2016

 

 

Primaire: Démission d’un membre de la Direction

Je vais encore passer pour un pinailleur, mais après tout si nous avons des statuts (approuvés par notre Congrès, c’est à dire l’ensemble des adhérents) c’est bien pour s’y tenir il me semble.

Nicolas Sarkozy vient de quitter la présidence du parti pour se présenter à la Primaire et ce conformément aux statuts (art.39.2) et il nous en informe par un email et aussi une publication sur le site du Mouvement (ici). Sa déclaration est on ne peut plus claire sur le motif de cette démission :

« Au moment où j’ai annoncé ma candidature aux primaires de la droite et du centre, je dois quitter la présidence de notre mouvement. »

Il fait explicitement référence à l’article 39

« Tout membre de la direction du Mouvement ayant l’intention d’être candidat à la primaire en vue de la désignation du candidat à la présidence de la République est tenu de démissionner de ses fonctions dès réception de sa déclaration de candidature dans les conditions fixées par la Charte de la primaire et au plus tard quinze jours avant la date fixée pour le dépôt des déclarations de candidature »

Cet article 39 est très intéressant puisqu’il précise (pour ceux qui auraient quelque doute) que

  • la Direction du Mouvement ce sont 3 personnes (« Dans le cas où les trois membres de la direction du Mouvement sont candidats ») c’est à dire le Président, le Vice-Président délégué, et le Secrétaire Général.
  • La composition de la nouvelle direction est inchangée quelle que soit la fonction du dirigeant qui se présente à la Primaire (« Dans ce cas, la direction du Mouvement est assurée, jusqu’à la primaire, par les autres membres de la direction du Mouvement« )  
  • Il n’est prévu aucune nomination, re-nomination de qui que ce soit par le dirigeant sortant.
  • Ces mesures sont transitoires puisqu’à l’issue de la Primaire le candidat (si LR) qui l’aura emporté « propose au BP les conditions dans lesquelles la Direction du Mouvement est assurée« . Les termes sont assez flous, mais le sens est clair c’est le vainqueur qui proposera (pas le parti, pas le BP, pas l’ancien président en tant que tel)…

Pour compléter ces informations je me dois de rajouter que pour toutes les autres raisons pour lesquelles le président viendrait à ne pouvoir assurer ses fonctions il est prévu (art. 25) « En cas d’empêchement, le Président du Mouvementest remplacé par le Vice-président délégué ; il en est de même en cas de vacance de la présidence du Mouvement jusqu’à l’élection d’un nouveau Président« . Il me parait évident que cet article ne s’applique pas à la situation actuelle puisque justement l’article 39 s’y substitue dans les cadre spécifique de la Primaire. J’ajoute que même dans ce cas je ne lis pas que le Président puisse nommer ou confirmer qui que ce soit….

Je tiens donc pour nulle et non avenue la nomination de Laurent Wauquiez à la Présidence du Parti.

Bonne journée à tous, vos commentaires sont les bienvenus….

art39

art25

 

Nominations: un changement de titre seulement ?

31 nominations ne sont en fait que des changement de titre, les personnes et le champs d’actions restant inchangés à quelques exceptions toutefois ou le domaine est agrandi ou réduit. Dans le cas des Secrétaires nationaux il y a en outre une mise en doublette dont le sens m’échappe encore….

Dans la liste des nominations de Délégués du 05/05 4 ex-Délégués Généraux, 2 ex-secrétaires nationaux thématiques qui me semblent -si on applique les Statuts- perdre leur position dans la Commission Exécutive (ComEx). A noter aussi que les Délégués Nationaux perdent un degré d’indépendance puisqu’ils sont tous rattachés à un Secrétaire Général Adjoint.

– Pierre LELLOUCHE, Délégué aux affaires internationales ;(Délégué Général à l’International)
– Patrick OLLIER, Délégué aux relations avec les groupes parlementaires ;(Délégué Général aux relations avec les Gr Parl)
– Marc-Philippe DAUBRESSE, Délégué aux territoires et au logement ; (DG Construction et Logement)
– David DOUILLET, Délégué aux nouveaux adhérents ; (DG Nouveaux Adhérents)
– Philippe MEUNIER, Délégué à la défense ;(SNT à la défense)
– Madeleine de JESSEY, Déléguée nationale en charge des programmes de formation .(SNF prog de form)

Dans la liste des binômes de Secrétaires nationaux publiée le 11/06 il s’agit essentiellement de SNF qui deviennent SN donc sans vrai changement. A noter que JGM récupère la Coopération et Cherpion « perd » le Travail et que 3 Délégués Nationaux récupèrent un Secrétariat national (Charon, Moreau, Cherpion) et donc un poste à la ComEx.

– Pierre CHARON (DN chasse) et Yannick MOREAU (DN Pêche), à la Chasse, à la Mer et à la Pêche
– Joëlle GARRIAUD-MAYLAM (
SNT Francophonie) à la Coopération. et à la Francophonie
David-Hervé BOUTIN (SNT Culture), à la Culture
– Gérard CHERPION (
DN Travail & Emploi à l’Emploi
– Fabienne KELLER (
SNT env. Et Transp. aux Transports ;
– Pierre LEQUILLER (
SNT Europe à l’Europe ;
– Marie-Christine DALLOZ (
SNT Fiscalité) à la Fiscalité ;
– François-Noël BUFFET (
SNT Immigration) à l’Immigration ;
– Martial SADDIER (
SNT Industrie & PME) à l’Industrie ;
– Georges FENECH (
SNT Justice) à la Justice ;
– Nora BERRA (
SNT Prof. libérales) aux professions libérales ;
– Jean-Pierre DOOR (
SNT Protection sociale) à la Protection sociale ;
Jérôme PEYRAT (SNF Réforme territoriale), à la Réforme territoriale ;
– Pierre MOREL-A-L’HUISSIER (
SNF à la ruralité) à la Ruralité ;
– Arnaud ROBINET (
SNT Santé à la Santé ;
– Bruno BESCHIZZA (
SNT Sécurité à la Sécurité ;
– Laurence ARRIBAGE (
SNT Sports) aux Sports ;
– Yves FOULON (
SNT Tourisme) au Tourisme ;
– Natacha BOUCHART (
SNT Ville) à la Ville

Toujours dans les nominations du 11/06 la liste des Délégués nationaux fonctionnels est essentiellement une liste d’ex-SNF qui perdent donc -toujours selon les Statuts- leur appartenance à la ComEx. ouverte uniquement aux SN.

– Thierry MARIANI (SNF Français de l’étranger) aux Français de l’étranger ;
– Jean ROTTNER (SNF Elus locaux) , aux Elus locaux et Secrétaire général du Comité des Maires ;
– Mathieu DARNAUD (SNF Jeunes et aux Jeunes Actifs) , aux Jeunes et aux Jeunes Actifs ;
– Sophie GAUGAIN (SNT Handicapés), au Handicap;
– Constance LE GRIP (SNF rel partie etr.) et Jean-Didier BERTHAULT,(SNF rel partie etr.) aux Relations avec les Partis  étrangers.

Dans un prochain billet je ferais une petite analyse des sortants, et oui il y en a… peu mais il y en a..

Nominations #LesRepublicains – Les Entrants

Les entrants dans l’organigramme Les Républicains.

Ma base de référence est l’organigramme qui était disponible sur le site de l’UMP et les 3 listes de nominations publiées par LR entre le 2 et le 11 juin. Ce sont des informations publiques qui sont, ou étaient, disponibles sur le site de l’UMP et celui du nouveau parti « Les Républicains »

J’ai considéré que tous ce qui n’apparaissaient pas sur cet organigramme étaient « nouveaux ». Certains de ces nouveaux avaient déjà des fonctions par exemple Poletti, Cochet, Grossetête sont membres du BP (Bureau Politique) Cochet, Meslot, Kuster -sauf erreur de ma part- sont membres de la CNI (Commission Nationale des Investitures)

nouveaux

Nominations: Considérations sur la ComEx

Considérations sur la ComEx

J’ai déjà dit quelques mots sur la Comex dans un billet précédent mais la nomination des SN m’oblige a y revenir. La lecture attentive des Statuts montre que la Commission exécutive est un organe de réflexion : Ce n’est pas un hasard si elle à remplacé presque mot pour mot l’ancien Comité d’Orientation. Son rôle est « d’alimenter le parti en idées et propositions dans les principaux domaines intéressant l’action publique et la vie nationale, européenne et internationale» On imagine donc un groupe structuré et réfléchi pour lequel on a choisi des thèmes qui reflètent les priorités du parti et qui est un véritable «think thank» On imagine aussi que les choix sont délicats et font l’objet de longues discussions avant leur mise en place par le Bureau Politique.
Je peux me tromper mais ce n’est pas l’impression que j’ai. Un exemple ? Comparez la liste des attributions des anciens SNF/SNT et celle des actuels SN : des axes de réflexion ont disparu et pourtant ces thèmes ont tous moins de 6 mois d’existence…. On change si vite d’avis ou on avait décidé dans l’urgence la première fois ? 

Nominations: Pourquoi ces changements de titres ?

Pourquoi ces changements de titres ?

Nous avions des Délégués Nationaux (7 DN), des Délégués Généraux (5 DG), des Secrétaires nationaux Fonctionnels (12 SNF) et Thématiques (30 SNT) nous avons maintenant un Délégué Général, 12 Délégués, 7 Délégués Nationaux qui sont sous la direction d’un SGA , 14 Délégués Nationaux Fonctionnels.et 58 (=2*29) Secrétaires Nationaux

Les autres postes (Porte-Parole,Conseiller Politique) ne changent pas de nom.

La seule chose qui saute aux yeux c’est qu’on a maintenant des Secrétaires Nationaux, et c’est un poste qui est inscrit dans les Statuts, ainsi que l’organe qui leur est associé la ComEx (Commission Exécutive) !

Car, je le répète, le Président peut nommer qui il veut dans les postes qu’il veut si ces fonctions n’existent pas dans les Statuts (ou le Règlement Intérieur ?) ces postes n’ont pas mandat pour participer à la Direction.

Si on accepte cette proposition alors le jeu des mouvements de personnes (par exemple Pierre Charon qui était DN à la Chasse et devient SN à la chasse intègre automatiquement la ComEx) peut donner une indication du déplacement des pouvoirs dans l’organigramme..

Nominations: Pourquoi ces « binômes »

Pourquoi des Binômes ?

29 binômes de Secrétaires nationaux, j’ai cru tout d’abord à un renforcement de la parité, je sais NKM -entre autres- très favorable à la parité et j’approuve cette idée, mais dès la 3eme ligne je me suis rendu compte que ce n’était pas le cas. Les statuts prévoient que chaque SN préside un Groupe de Travail ces binômes ne me semblent pas judicieux, sauf si chacun avait ses prérogatives mais dans ce cas là pourquoi créer des binômes ?