Du neuf avec de l’ancien (organisation LR 2/)

La nouvelle organisation comprend donc le Comité Politique, le Bureau Politique (déjà existant et dont la composition est inchangée), deux VP (postes inexistants aux Statuts qui ne connaissent qu’un VP-Délégué) un Secrétaire Général et ses deux adjoints (postes prévus aux Statuts).

Le CP est une sorte d’exécutif du BP (il assure la plénitude des pouvoirs du BP dans l’intervalle des réunion de ce dernier) dont certains membres ne sont pas membres du BP et par ailleurs il ne rend pas compte au BP. En clair le BP, désormais présidé par le candidat (qui remplace le Président du Mouvement) est écarté.  

Ce CP comprend Larcher (FF), Jacob (NS), Retailleau (FF), Calmels (AJ); Baroin (NS) NKM (NKM) Solère (BLM), Poisson (JFP) -dont je me demande ce qu’il fait là- Copé (JFC), auxquels il faut rajouter les VP: Wauquiez (NS) Le Callennec (FF), le SG est ses adjoints : Accoyer (FF), Darmanin (NS), et Genevard (FF).  Soit 5 soutiens de FF, 1 soutien d’AJ, 4 soutiens de NS, 1 soutien de NKM, BLM, JFC, JFP.

Les VP n’ont aucune fonction statutaire, ce sont des postes accessoires dont le seul intérêt réside dans l’appartenance au CP.

Le Secrétaire Général outre ses fonctions « normales » assure maintenant certaines fonctions statutairement attribuées au Président puisqu’il « représente le mouvement dans tous les actes de la vie civile et dispose du droit d’ester en justice) »…

Et c’est justement ce changement qui a attiré mon attention : Il s’agit exactement des fonctions prévues pour la gouvernance du parti dans les Statuts dans le cas où le Président de la République appartient au parti (art. 26.4) ! La ressemblance va d’ailleurs plus loin puisque sont prévus dans cet article deux SG-adjoints et un Premier VP avec deux VP… 

Bref, on voit que la structure actuelle est un mélange entre la direction du mouvement lorsqu’il est dans l’opposition (Pst, VP-D, SG, BP) et lorsque le PR est issu de nos rangs (SG, Bureau du CN, BP)…

Du neuf avec du vieux donc, avec un peu de confusion quand même…