Des causes et de leurs conséquences (organisation LR 1/)

causes

Je trouve toujours amusantes les complications engendrées par des causes simples.

Les Statuts du parti prévoient que lorsqu’une primaire (pour le choix du candidat à la Présidence de la République que le parti soutiendra) a lieu, le vainqueur de la Primaire propose au Bureau Politique les conditions dans laquelle la direction du mouvement est assurée (art. 39.4). C’est simple, clair et précis. J’ajoute que cela me semble être une option tout à fait logique surtout dans le cas ou tant de membres de la Direction actuelle se sont engagés auprès d’un candidat qui a perdu cette primaire (Nicolas Sarkozy).

Point n’est besoin d’être grand clerc pour comprendre qu’il s’agit de placer « les hommes du candidat » aux postes-clé, pas de chambouler les règles de gouvernance prévus par les Statuts qui par ailleurs ne peuvent être modifiés que par le Congrès à la majorité absolue des suffrages exprimés (art. 60).

Alors qu’entend-on par « la direction du parti » ? La aussi les textes sont simples clairs et précis : Les Statuts (document décidément bien utile) à l’art. 24.1 indiquent que « le Bureau Politique assure la direction du parti dans l’intervalle des sessions du Conseil National ». Ce BP est statutairement composé du Président, du Vice-Président Délégué, du Secrétaire Général, du Trésorier et de membres élus (80) ainsi que d’autres personnalités (anciens présidents, Premier Ministres, etc.)

Je voudrais, au passage signaler une petite ambiguïté dans le texte des statuts car dans ce fameux art 39 tout entier consacré à la Primaire et à ses conséquences on donne une notion plus restrictive du terme « direction ». En effet le 39.2 dit « Dans le cas ou les trois membres de la direction (…) ». Les trois membres ? Psdt, VP-D, SG donc ?

Il suffisait donc de nommer Président par Intérim, Secrétaire Général, Trésorier (les « exécutives » comme on dit en anglais) et d’injecter dans le BP quelques membres fidèles.

Au lieu de cela on assiste à la création d’une nouvelles entité le « Comité Politique » plus réduite que le BP (14 personnes, le candidat -François Fillon- n’y figure pas) et qui ne rend pas compte au BP . On crée des postes et le candidat préside le BP, poste normalement assuré par le Président élu du mouvement (art. 24.1)… Bref pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué.

Compliqué ? Il y a peut-être une explication, si on regarde bien les Statuts…. J’y reviendrai très vite dans un prochain billet.

Bonne journée à tous, et comme d’habitude vos remarques, corrections sont les bienvenues.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s