Des conditions d’un vote « par internet »


Vote pour la présidence de l’UMP que sommes-nous en droit d’attendre ?


Pour un vote nous sommes en droit d’exiger 3 choses.

(1) La fiabilité de la liste électorale. Je crois que nous l’avons avec une liste établie 6 mois avant l’élection.

(2) L’identification de l’électeur avant le vote. L’identifiant, et le code unique peuvent être considérés comme l’équivalent de la carte d’électeur et la pièce d’identité cependant la faiblesse reste l’usurpation d’identité: Muni des codes d’un électeur je peux voter à sa place. Si on peut imaginer acceptable qu’un électeur vote à la place d’un autre avec son accord, le vote en masse à la place d’électeurs qui ne peuvent ou ne veulent voter peut être envisagé. Ce type de fraude ne peut être exister que s’ils est possible pour des gens au cœur du système de savoir qui n’a pas voté,et de disposer des codes.

(3) la répartition des électeurs au moins par département (Fédération), la circonscription serait encore plus significative mais plus compliquée à mettre en oeuvre. Le département lui est connu directement puisqu’il figure dans le fichier des adhérents. Dans toutes les élections on sait qui a voté, et où.

(4) le contrôle par les représentants des candidats des listes d’émargement électronique. C’est une facilité qui est toujours accordée lors des élections via les assesseurs, et les délégués des listes.
Les points 3 et 4 me semblent fondamentaux pour garantir la sincérité du scrutin, et ne sont en rien des violations de je ne sais quel secret. La violation du secret du vote ne concerne que la divulgation du vote d’un électeur.

Il semble que des discussions et négociations sont en cours sur ces points importants (ici et )…

Vous avez un avis sur le sujet ? Merci de me laisser un commentaire.

– Références : Le guide électoral UMP, le fonctionnement d’un bureau de vote (a titre de comparaison)

Publicités

2 réponses à “Des conditions d’un vote « par internet »

  1. Le minimum non négociable est le niveau départemental.
    La circonscription serait un plus, mais nous avons pu constater en 2012 que des erreurs marginales perduraient parce que les gens ne connaissaient pas le mode d’immatriculation des adhésions.
    Donc, exigeons les résultats par département.
    Sinon ça signifierait clairement que les fraudeurs de 2012 ont encore l’intention de sévir.

    • le point 4 est aussi fondamental. Le contrôle par les représentants des candidats de la liste d’émargement, -c’est à dire en clair les noms des gens qui ont voté, sans indication aucune de leur choix puisqu’il s’agit simplement de pouvoir vérifier si quelqu’un a voté ou pas- permet de lever un doute si necessaire. C’est un droit fondamental des candidats, et une garantie de la sincérité du scrutin.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s